BUZZ

EYESAT : les yeux des étudiants en orbite !

Equipe EyeSat au CST

Equipe EyeSat au CST© CNES/Emmanuel GRIMAULT, 2019

EYESAT est le premier nano-satellite du CNES réalisé par des étudiants.
Débuté en 2013, ce projet a impliqué plus de 250 étudiants dans le cadre de stages.
Ce tout petit satellite est un concentré de technologie, il possède toutes les fonctionnalités d’un grand. Il embarque une caméra pour mesurer la lumière zodiacale c’est-à-dire la lumière solaire diffusée par les particules de poussières interplanétaires.
Lancé depuis Kourou en décembre 2019 par une fusée Soyouz, il est toujours fonctionnel et nous transmet régulièrement des images de la voie lactée.

Le projet

Modèle de vol d'EYESAT

Depuis 2012 le CNES a mis en place le projet JANUS (Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l’enseignement Supérieur) dont le but est d’aider les étudiants à développer leur propre nanosatellite (satellite de 1 à 10 kg). EyeSat est un triple cubesat qui s’inscrit dans le cadre du projet JANUS en tant que projet pilote. Il a été développé par des étudiants d’écoles d’ingénieurs ou d’universités en stage au CNES ou dans d’autres établissements ainsi que par des étudiants de l’IUT de Cachan.

Sa mission, qui consiste à étudier la lumière zodiacale et à imager la Voie lactée, durera 1 an. Il produira plus de 450 Go de données. La lumière zodiacale est la lumière solaire diffusée par les particules de poussières interplanétaires.

EyeSat fournit des mesures d’intensité et de polarisation de cette lumière dans 4 bandes spectrales (rouge, vert, bleu et proche infra-rouge) avec une résolution estimée inférieure à 2°.
Deux laboratoires (le LATMOS et l’IRAP) ont été impliqués dans la définition des objectifs scientifiques de la mission. Ils participent à l’élaboration du traitement des données.
EyeSat a été lancé le 18 décembre 2019 par un Soyouz depuis la Guyane.

Le Nanosatellite

EyeSat est ce qu’on appelle un cubesat 3U (1U correspondant à un cube de 10 cm de côté). Ses dimensions sont 34x10x10 cm3.

Il peut être divisé en deux parties :

l’instrument IRIS, 

un mini télescope destiné à remplir la mission scientifique

Instrument IRIS du nana-satellite EyeSat

Les équipements de servitude,

 

 

 

 

l’ensemble des équipements assurant les fonctions de servitude qui permettent de faire fonctionner le satellite sur son orbite mais qui ne concerne pas la mission scientifique (gestion de l’énergie bord, contrôle de la température, pilotage de l’attitude du satellite…).

Nos partenaires

Lycée de l'EspaceCNESAirbusThales Alenia SpaceArianeGroupIngénieurs Pour l'EcoleIRT St Exupery ISSATGIFASUIMM

Métiers du Spatial ©2020