Les métiers

Ingénieur Système Contrôle d’Attitude et d’Orbite

Dans le domaine spatial, l’ingénieur système contrôle d’attitude et d’orbite (SCAO) (homme ou femme) est en charge d’orienter la fusée ou le satellite et ses équipements dans la bonne direction :

L’attitude (à ne pas confondre avec l’altitude !) permet de définir dans quelle direction doivent s’orienter le satellite ou le lanceur ou un de ses équipements (antenne ou instrument par exemple).

Par exemple :

  • La fusée doit avoir une position qui lui permet d’aller vers le haut et vers l’Est,
  • Les panneaux solaires doivent pointer vers le Soleil,
  • Les antennes d’un satellite de Telecom doivent être pointées vers une zone dédiée sur la Terre,
  • La caméra d’un satellite d’observation doit enchainer les prises de vue sur différentes zones de la Terre en fonction des demandes programmées. Cela peut se faire soit en orientant la caméra, soit en orientant tout le satellite.

Pour cela, l’ingénieur SCAO est responsable de la définition et du bon fonctionnement des équipements suivants :

Afin de connaitre sa position relative dans l’espace, le satellite ou le lanceur est équipé de senseurs :

  • Senseurs solaires qui détectent la présence ou l’absence de soleil,
  • Senseurs stellaires qui détectent la lumière des étoiles et les identifient,
  • Senseurs terrestres (en infra rouge) qui détectent la présence de la Terre (ou de la Lune).

Afin de connaitre sa vitesse de rotation dans les 3 axes, le satellite ou le lanceur est équipé de gyroscopes.

Afin de pouvoir modifier son orientation, le satellite est équipé d’actuateurs :

  • Roues à inertie et/ou tuyères (d’autres mécanismes peuvent exister comme la voile solaire).

L’ingénieur SCAO est aussi responsable du logiciel de vol qui gère automatiquement l’attitude du satellite ou du lanceur pour respecter la consigne donnée avec la performance de pointage requise (souvent inférieure à 0,5 Deg)
L’ingénieur SCAO est donc responsable de l’équivalent du volant de la voiture, mais aussi des rétroviseurs et des yeux du conducteur !!

Ingénieur SCAO

L’ingénieur SCAO surveille en temps réel le comportement des équipements à bord du satellite  ©CNES

L’ingénieur intervient au sein d’une équipe de conception en début de projet puis au sein d’une équipe de tests pour valider le bon fonctionnement des différents équipements et du logiciel de vol en ambiance spatiale avant la mise en opération réelle.

Activités de l’ingénieur SCAO  pendant les différentes phases du projet :

  • Pendant la phase de conception, il définit les différents senseurs et actuateurs à embarquer en fonction de la mission. Il est aussi responsable du logiciel de vol qui permettra de les contrôler en fonction de la consigne. Il s’assure de la future bonne performance de pointage. Il définit et utilise un modèle de simulation lui permettant de tester le bon fonctionnement de l’ensemble. Il participe à l’élaboration des tests en salle d’intégration satellite et valide les résultats.
  • Pendant la phase de mise à poste et de maintien à poste, il s’assure du bon fonctionnement des équipements, calcule les biais à apporter pour les différents éléments du satellite, s’assure des bonnes performances du pointage et intervient en cas d’anomalie.

Pour son travail, il utilise des logiciels spécifiques qui implémentent des calculs complexes.

Il travaille soit sur des satellites ou des lanceurs, ou sur des équipements élémentaires.

Il doit être à même de faire :

  • du calcul (simulation, analyse des résultats, évaluation rapide),
  • du conseil notamment aux architectes systèmes,
  • de l’expertise (analyse des études  des fournisseurs),
  • des tests (préparation suivi et résultats).

L’activité professionnelle de l’ingénieur SCAO s’exerce dans tous les domaines du spatial : satellites, lanceurs, systèmes sols, vols habités.
Les applications associées sont : observation de la terre, télécommunication, positionnement et navigation, météo, exploration de l’univers, et expérience en micropesanteur.

Dans la très grande majorité des cas, le travail s’effectue au sein d’une équipe.
L’ingénieur travaille dans son bureau ou sur une plateforme technique (salle équipée d’ordinateurs de simulations) ou en salle d’intégration et de tests.
L’ingénieur est amené à voyager en France, en Europe et dans le monde.

Les compétences principales d’un ingéieur SCAO sont :

  • Compétence en mathématiques et physique
  • Compétence en mathématiques et physique
  • Maîtrise technique, rigueur et précision
  • Capacité à travailler en équipe et à communiquer
  • Capacité relationnelle, pour trouver les meilleurs compromis et solutions avec les autres interlocuteurs
  • Maîtrise de l’Anglais  

Carrière :

Le jeune diplômé commence sa carrière sur des cas simples, puis prend progressivement en charge des objets plus complexes nécessitant la gestion d’équipes.

Il pourra ensuite évoluer vers les carrières de : Système/architecte, Etudes et développement , Orbitographie , Qualité.

 

Salaire :

Salaire du débutant Ingénieur : 2300 € brut mensuel

  • Ingénieur ADCS (Attitude Determination Control System)

Accès au métier

Bac + 2 : Technicien puis formation continue pour accéder au statut cadre

Bac + 5 : Diplôme d’ingénieur ou Université 

Parcours des formations

Formations aux métiers du spatial, un site actualisé proposé par l’ISSAT et ses partenaires

Florence Genin est Ingénieur Système de Contrôle d’Attitude et d’Orbite (SCAO) au CNES. © CNES

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

Métiers du Spatial ©2020