Les métiers

Compatibilité électromagnétique (CEM ou EMC)

« La compatibilité électromagnétique (CEM ou EMC en anglais) est l’aptitude d’un appareil ou d’un système électrique, ou électronique, à fonctionner dans son environnement électromagnétique de façon satisfaisante, sans produire lui-même des perturbations électromagnétiques intolérables pour tout ce qui se trouve dans cet environnement. » Wikipedia

On conçoit parfaitement que cette discipline soit primordiale au niveau d’une charge utile de satellite à l’intérieur de laquelle se côtoient, dans un volume restreint, un nombre important et varié d’équipements électroniques pouvant s’auto perturber, se parasiter.

EMC

Coment empêcher un équipement de perturber les équipements voisins ?
Et
Comment un équipement peut-il se protéger des équipements voisins ?

L’ingénieur (homme ou femme) d’Etude CEM analyse l’environnement électromagnétique spécifique de la mission (position orbitale et durée de la mission). Afin d’assurer cette « compatibilité », l’ingénieur EMC d’étude et le technicien CEM sont en charge d’analyser les exigences CEM, de participer au choix des designs électroniques, de définir, mettre en œuvre et de valider les protections nécessaires et suffisantes (filtrages et blindages) au niveau de chacun des équipements électroniques constituant un système.

Ils définissent les méthodes de tests CEM et suivent aussi la réalisation des tests de qualification EMC qui sont exécutés par le technicien de test CEM sous la responsabilité du responsable du laboratoire de test CEM.
Ils ont aussi la responsabilité de produire toute la documentation CEM qui doit être livrée au client afin de démontrer la maîtrise des différentes étapes du processus CEM tout au long d’un programme.

L’activité CEM peut se dérouler soit sur des satellites, des sous-systèmes de satellites ou sur des équipements élémentaires du satellite.

Tests EMC à l'ESA

Equipement en cours de test dans la chambre de test « Maxwell » de l’ESA. Il s’agit d’une cage de Faraday recouverte de cônes absorbants pour atténuer toutes les ondes.  Copyright : ESA

L’ingénieur et le technicien interviennent au sein d’une équipe de conception en début de projet puis au sein d’une équipe de tests qui permettent de valider la pertinence des choix effectués concernant les filtrages, blindages et autres protections CEM.

L’intervenant CEM intervient sur les activités suivantes :

  • Calcul (simulation, analyse des résultats, évaluation rapide)
  • Conseil notamment concepteurs électroniciens et mécaniciens
  • Expertise (analyse des études EMC des fournisseurs)
  • Tests (préparation suivi et résultats)

L’activité professionnelle de l’ingénieur et du technicien EMC s’exerce dans tous les domaines du spatial : satellites, lanceurs, systèmes sols, vols habités.
Les applications associées sont : observation de la terre, télécommunication, positionnement et navigation, météo, exploration de l’univers, et expérience en micropesanteur.

Dans la très grande majorité des cas, le travail s’effectue au sein d’une équipe.
Lors des phases de conception, l’ingénieur comme le technicien travaillent dans leur bureau ou sur une plateforme technique (salle équipée d’ordinateurs de simulations).

Lors des phases de test, le travail s’effectue dans des Cages de Faraday recouvertes d’absorbants RF afin de ne pas être perturbé par les émissions parasites du monde extérieur (Wifi, téléphones mobiles, radars, rayonnements électroniques divers).
Pendant les périodes de tests qui durent plusieurs jours, ils peuvent être amenés à travailler en équipe postée 2/8.

L’ingénieur est amené à voyager en France, en Europe et dans le monde.

  • Maîtrise technique, rigueur et précision
  • Bonne connaissance générale de l’électronique et de l’hyperfréquence
  • Capacité à coordonner une équipe et à communiquer
  • Capacité relationnelle, pour trouver les meilleurs compromis et solutions avec les autres interlocuteurs
  • Capacité à travailler en équipe
  • Maîtrise de l’Anglais  

Carrière :

Le jeune diplômé commence sa carrière sur des cas simples, il se familiarise avec les différents phénomènes liés à la CEM en réalisant des simulations et des tests. Puis il prend progressivement en charge des objets plus complexes nécessitant une plus grande expertise et potentiellement la gestion d’équipes.
Il pourra ensuite s’affirmer en obtenant le statut de spécialiste ou expert dans ce domaine. Ses connaissances CEM et en électronique lui permettent d’évoluer vers les carrières de Responsable projet / Ingénieur d’études et développement / Qualité.

Salaire :

  • Salaire du débutant technicien :   A partir de 1500 € brut mensuel.
  • Salaire du débutant ingénieur :    A partir de 2300 € brut mensuel.

Accès au métier

Bac + 2 : Technicien puis formation continue pour accéder au statut cadre

Bac + 5 : Diplôme d’ingénieur ou Université

 

Parcours des formations

Formations aux métiers du spatial, un site actualisé proposé par l’ISSAT et ses partenaires

Serge Tonus est ingénieur Compatibilité électromagnétique (EMC) chez Thales Alenia Space

Métiers du Spatial ©2020