Nos métiers

Ingénieur Validation Fonctionnelle Satellite

L’objectif de la Validation Fonctionnelle Satellite est de :

  • Valider en situation quasi-réelle le ou les logiciels embarqués dans le satellite,
  • Vérifier le bon fonctionnement de tous les équipements lorsqu’ils sont reliés entre eux,
  • Contribuer à la compréhension de la manière de contrôler le satellite et mettre au point les procédures d’opérations,
  • Préparer les phases de test sur le vrai satellite.

Dans le domaine spatial, l’ingénieur (femme ou homme) de Validation Fonctionnelle Satellite participe à l’élaboration et à la réalisation du plan de validation fonctionnelle. De ce fait, il intègre très tôt les équipes développant le satellite.

Ses missions principales, avec le soutien de l’équipe d’ingénierie du programme, consistent à :

  • Définir le plan de validation fonctionnelle (liste des essais à exécuter),
  • Spécifier le banc de validation et des modèles numériques qui serviront à dérouler ces essais,
  • Intégrer les équipements du satellite dans le banc,
  • Mettre au point puis réaliser les essais définis,
  • Analyser les résultats et écrire un compte-rendu pour les équipes d’ingénierie,
  • Aider les équipes qui intègrent et testent le satellite : équipes Assemblage Intégration et Tests, (voir « Ingénieur / technicien Intégration et Essais ») ainsi que ceux qui opèrent le satellite en orbite (voir « Ingénieur / technicien Opérations »).

Le Banc de Validation est constitué :

  • des prototypes des équipements réels du satellite (on appelle ces équipements des Maquettes Fonctionnelles ou Modèles d’Ingénierie qui servent également à la mise au point des équipements eux-mêmes),
  • des modèles numériques des équipements,
  • d’un câblage reliant les différents équipements,
  • de baies électroniques et informatiques assurant la stimulation et les acquisitions des différents équipements,
  • des stations numériques pour le pilotage des activités.

Le banc de validation satellite sera aussi utilisé pour vérifier les interfaces de communication avec les stations sol (voir « Ingénieur / technicien Stations Sol ») et les procédures d’opérations du satellite (voir « Ingénieur / technicien Opérations »).

Les essais de validation fonctionnelle sont riches en retour d’expérience et permettent d’acquérir une connaissance approfondie du fonctionnement interne du satellite.

Ce métier, fait partie des activités d’Intégration, Vérification, Validation et Qualification (IVVQ).

Validation Fonctionnelle- Avionique

Ingénieur connectant un équipement pour la validation de l’avionique d’un satellite scientifique
© THALES ALENIA SPACE, 2022

Les activités de l’ingénieur de Validation Fonctionnelle Satellite au sein d’un programme comportent 5 phases de natures différentes:

Validation fonctionnelle - Electrique

Vérification électrique d’un équipement avant de le connecter au reste du banc de validation.
© Thales Alenia Space_EBriot.

L’activité professionnelle de l’Ingénieur de Validation Fonctionnelle Satellite s’exerce dans tous les domaines du spatial : satellites, lanceurs, systèmes sols, vols habités.
Les applications associées sont : observation de la terre, télécommunication, positionnement et navigation, météo, exploration de l’univers, et expérience en micropesanteur.

Il s’agit d’un métier qui se fait en équipe dans un laboratoire de type électronique (mais généralement pas en salle blanche) avec des horaires normaux.
En raison de son activité, l’ingénieur est en interface avec plusieurs disciplines qui sont en charge :

  • de la définition du satellite,
  • du développement des bancs de Validation Fonctionnelle,
  • du développement des logiciels embarqués,
  • de l’assemblage et des tests du satellite,
  • des opérations.

C’est un métier pluridisciplinaire qui fait appel à des connaissances et parfois des compétences dans le domaine du logiciel, de l’électronique, de la physique. Grâce aux interactions avec les autres équipes avec lesquelles il travaille, l’ingénieur de Validation Fonctionnelle Satellite élargit et approfondit très rapidement ses compétences et devient un élément important du développement et de la mise au point d’un satellite ou d’un module spatial.

L’ingénieur de Validation Fonctionnelle Satellite doit connaître l’architecture électrique et fonctionnelle du satellite (ce qu’on appelle généralement l’«avionique »), ainsi que le fonctionnement du logiciel embarqué dans le calculateur central du satellite qui sert à piloter tous les équipements du satellite et même à contrôler son comportement (orbite, attitude, voir « Ingénieur Système Contrôle d’Attitude et d’Orbite », « Ingénieur/Technicien Opérations » et « Orbitographie »). Il doit également se former et apprendre le fonctionnement des différents logiciels qui sont intégrés dans les différents équipements.

  • Maîtrise technique, rigueur, recherche d’un travail de qualité
  •  Il aime découvrir, créer, il est curieux
  • Capacité à travailler en équipe projet pluridisciplinaire
  • Maîtrise de l’Anglais

Carrière :
Le jeune diplômé qui débuterait dans un métier de la Validation Fonctionnelle satellite commencerait par exécuter des tests sur un banc de Validation Fonctionnelle déjà existant. Il va ensuite progressivement élargir son domaine d’intervention vers l’ingénierie des moyens de validation, les opérations et la compréhension du système satellite ou module orbital.
Il pourra ensuite évoluer vers les carrières d’architecte système, intégration de satellite, opérations, etc.

Salaire :
Salaire indicatif du débutant :
A partir de 2300 € brut mensuel.

Accès au métier

  • Bac + 2 : Technicien puis formation continue pour accéder au statut cadre
  • Bac + 5 : Diplôme d’ingénieur généraliste ou Université

Métiers du Spatial ©2022