Les usages

Défense / Sécurité

En France, les satellites contribuent aux missions de la défense nationale dans les domaines de l’observation, de l’écoute, des communications et de la localisation.
Ils contribuent quotidiennement à l’évaluation autonome et souveraine des situations sur le terrain et sont donc très importants pour les opérations de sécurité nationale. L’utilisation des données satellitaires est un atout vital pour les forces armées.
Les satellites sont parfois utilisés à la fois par les militaires et les civils. On parle alors de système dual.
L’usage militaire implique des protections spécifiques contre le piratage, le brouillage, l’éblouissement (c’est à dire l’émission d’un signal hostile de forte puissance vers un satellite), la prise de contrôle à distance, ou encore la destruction de satellites.
Pour renforcer le rôle du spatial, lors de son discours du 13 juillet 2019, le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé la création d’une armée de l’air et de l’espace, avec un « grand commandement de l’espace ».

Source : DICoD (délégation à l’information et à la communication de la Défense)

Les militaires spécialisés dans le domaine spatial travaillent au COSMOS (Centre Opérationnel de Surveillance Militaire des Objets Spatiaux)
Leur mission : l’observation quotidienne des satellites militaires et civils pour maitriser les risques et menaces venant ou vers l’Espace.

L’Espace au service de la Défense ©CNES

L’observation par satellite dans les missions de défense

Les satellites d’observation sont primordiaux dans les missions de renseignements.
Les zones de conflit ou les cibles ou plus généralement les zones d’intérêt sont analysées précisément à partir d’images satellite fournis par les satellites dont la résolution varie de 1 m à moins de 30 cm.

Le nouveau satellite Français CSO est aujourd’hui capable de prendre jusqu’à 800 images quotidiennes, de jour comme de nuit, mais aussi de transmettre des images en 3D, dites stéréoscopiques, et de calculer la température de ce qu’il observe.

Par exemple des sites se trouvant dans une zone potentiellement occupée par des terroristes sont analysés pour des  interventions éventuelles.
Il peut également s’agir d’installations dans des territoires à surveiller : par exemple des sites de lancement de fusées ou de missiles balistiques intercontinentaux.

Les satellites servent également à la surveillance maritime permettant de se prémunir contre le terrorisme, le piratage, le dégazage, les trafics illicites et l’immigration clandestine.
Dans certains cas, l’image satellite doit être livrée très rapidement après sa prise (30 minutes) afin de permettre une intervention.

Les missions d’écoute par satellite pour la défense

Les satellites d’écoute ont pour mission de localiser les centres de télécommunications et équipements radars sur l’intégralité de la surface du globe depuis l’Espace. Ils permettent également d’obtenir des renseignements techniques sur ces équipements et d’observer leur usage dans le temps.
La mission d’écoute a donc pour but de se renseigner sur les moyens de communication utilisés et de les cartographier. Une fois localisé par les satellites d’écoute, les satellites d’observation peuvent apporter une confirmation et préciser la nature des équipements sol.

Source : DICoD (délégation à l’information et à la communication de la Défense)

Le système CERES (Capacité de renseignement électromagnétique spatiale), produit du renseignement d’origine électromagnétique (Roem). Il est constitué de 3 satellites volant en formation, capables de détecter, de localiser par triangulation et de caractériser les émetteurs radar et de télécommunications.

Les missions de communication par satellite pour la défense

Le programme militaire français Syracuse, composé d’une série de satellites de télécommunication, permet de relier les unités entre elles quelle que soit leur position sur la planète. Ces communications sont sécurisées et résistantes à la menace de guerre électronique.
En particulier, les services de télécommunication par satellites permettent de continuer à communiquer en cas de destruction des infrastructures terrestres (catastrophe naturelle, guerre, cyberattaque…)

Satellite Syracuse – COMSAT – Crédits : Thales Alenia Space

Les satellites de communication militaires permettent la sécurisation des communications sur le territoire national et avec les zones prioritaires d’intérêt, ainsi qu’avec les navires, en tout temps (paix et engagement sur le terrain).

Les missions de localisation par satellite pour la défense

Afin de rendre l’Europe et donc la France indépendante, le projet Galileo offre un service de positionnement, de datation et d’authentification du signal. Le signal Galileo permet une précision bien supérieure à celle du système américain GPS (un mètre contre dix).
Les systèmes GPS et GALILEO sont utilisés par l’ensemble des forces armées pour se localiser, se synchroniser et offrir des capacités de guidage.

En synthèse

Les satellites offrent des moyens mis en œuvre par les unités de défense nationale.

Ces moyens nécessitent d’être coordonnés efficacement comme le démontre le schéma ci-dessous.

Nos partenaires

Lycée de l'EspaceCNESAirbusThales Alenia SpaceArianeGroupIngénieurs Pour l'EcoleIRT St Exupery ISSATGIFASUIMM--

Métiers du Spatial ©2020

Recherche