Les métiers

Géomaticien

Dans le domaine spatial, le géomaticien (homme ou femme) exploite les images satellites pour les transformer en cartes thématiques (c’est-à-dire des cartes où vont figurer tous les éléments concernant un thème commun). Le géomaticien utilise également d’autres sources de données récupérées directement sur le terrain ou bien les images prises avec des avions ou drones ou des données créées et gérées dans des « Systèmes d’Information Géographiques ».

Voici quelques exemples d’études qui peuvent lui être confiées :

  • Cartographie précise des différents aéroports mondiaux
  • Proposition pour implantation d’une nouvelle route ou d’un nouveau bâtiment comme un centre commercial, une école
  • Cartographie des zones inondables d’une région
  • Calcul d’engrais dans des parcelles agricoles en fonction de l’état des cultures
  • Modélisation de l’impact du changement climatique sur les incendies de forêt.
    Ces exemples ne sont pas exhaustifs et ce métier intervient dans tous les secteurs qui ont besoin d’analyser la géographie et d’y positionner leurs activités : urbanisme, environnement, transport, énergie, agriculture et bien d’autres encore.

Le Géomaticien utilise des moyens informatiques avec des logiciels spécifiques qui l’aident à visualiser en 2D ou 3D la réalité du terrain.

Il peut travailler dans les entreprises publiques (Département, Région, Météo France, CNRS, IGN), dans le domaine de la défense ou bien dans des entreprises privées (transport, assurance, énergie …)

Les géomaticiens sont très recherchés sur le marché de l’emploi.

GEOMATIQUE = Géographie + Informatique

Le Géomaticien va devoir effectuer les activités suivantes :

  • Organiser l’acquisition des données géographiques (images satellite et/ou relevés terrain) en fonction de son besoin. Les images doivent être de bonne qualité (par exemple, sans nuage et avec le bon angle de prise de vue).
  • Stocker, archiver, référencer et gérer ses données géographiques afin de pouvoir les retrouver facilement et les rendre accessibles
  • Analyser le contenu des images en fonction de la demande et interpréter cette analyse avec parfois des outils de statistiques
  • Produire des cartes et atlas (ensemble de cartes) thématiques et les diffuser sur le WEB
  • Développer des applications basées sur des données géographiques
  • Établir des simulations des risques naturels, d’aménagement urbain…
  • Rédaction de rapport
  • Gérer des projets

 

L’activité professionnelle du géomaticien dans le spatial s’exerce dans le domaine de l’exploitation des données renvoyées par les satellites.
La mission associée est : observation de la terre.

Dans la très grande majorité des cas, le travail s’effectue au sein d’une équipe et devant un poste de travail informatique. Il peut être amené à se déplacer sur le terrain.

Le Géomaticien a besoin de compétences en géographie et en informatique. Une compétence dans le domaine thématique sur lequel il travaille sera un plus (urbanisme, agriculture, défense par exemple) car il aide les autorités compétentes à la prise de décision, via l’établissement de cartes intelligentes.

Compétences et savoir-être :

  • Observateur, rigueur, recherche d’un travail de qualité
  • Autonome et communicant
  • Capacité à travailler en équipe
  • Capacité d’analyse / synthèse
  • Expression écrite et orale

Carrière :

Le Géomaticien est recruté au niveau BAC+2 avec des compétences en Systèmes d’Information Géographiques (SIG). Il peut évoluer vers l’administration d’un SIG ou de bases de données spatiales, le développement d’applications spatiales, la gestion de projets géomatiques et ensuite coordonner une équipe.

Salaire :

A partir 1800€ brut mensuel pour un débutant.

  • Cartographe, Technicien géomaticien
  • Responsable SIG, Gestionnaire de données SIG
  • Ingénieur d’études en géomatique / Ingénieur Géomaticien
  • Geo-Développeur

Accès au métier

Le Géomaticien peut être soit spécialisé en géomatique après une école dédiée, soit avoir un diplôme dans une autre discipline (géographie, sciences de la vie et de la terre, agronomie, etc.), mais avec une spécialisation en géomatique.

  • Formation de niveau Bac +2/3 : BTS, DUT, Licence professionnelle, Titre Professionnel de Technicien Supérieur SIG
  • Formation de niveau Bac +5 : ingénieurs, Masters spécialisés

Parcours des formations

Formations aux métiers du spatial, un site actualisé proposé par l’ISSAT et ses partenaires

– Fiche ONISEP Géomaticien

– Fiche APEC Géomaticien

– Pour trouver un stage ou un emploi : le réseau francophone des géomaticiens

Géomaticienne, elle cartographie l’accessibilité – Un job de demain.

Métiers du Spatial ©2020