Les métiers

Ingénieur mécanique et structure

Tests de vibrations - ESA

Tests de vibration du système SSMS( Small Spacecraft Mission Service) permettant le lancement simultané de plusieurs satellites sur un même lanceur. Crédits : ESA

Dans le domaine spatial, l’ingénieur mécanique et structure (homme ou femme) est en charge de concevoir la structure mécanique (ossature) du système qui doit être tout à la fois résistante à l’environnement (vibration, radiation, température) et la plus légère possible.

Par exemple, l’ingénieur structure peut participer à la définition de :

  • La structure d’un équipement électronique,
  • La structure et le support d’une antenne,
  • La structure d’une charge utile complète comme un instrument optique,
  • La structure d’un satellite complet.

Pour cela, l’ingénieur mécanique et structure va devoir choisir les bons matériaux (fibre de carbone, aluminium, titane, céramique, matériau composite par exemple) et les bonnes épaisseurs adaptées à chaque cas. Par exemple, une antenne de satellite de télécommunication ne devra pas se déformer même quand elle passe du soleil à l’ombre avec des variations de température très importantes.

L’ingénieur mécanique et structure intervient pendant les différentes phases du projet :

  • Pendant la phase de conception, il travaille avec le bureau d’étude pour modéliser et optimiser la structure de l’équipement ou du satellite. Cette optimisation utilise des logiciels spécifiques qui implémentent des calculs complexes. Il fait ensuite réaliser cette structure sur laquelle seront assemblés les différentes parties du satellite.
  • Pendant la phase de test, il participe à l’élaboration des tests des pièces individuelles puis des ensembles intégrés, en particulier les tests de vibration sur les 3 axes et valide les résultats.
  • A chaque étape du projet, il écrit des analyses pour justifier les choix, les calculs et les tests réalisés. 

L’ingénieur mécanique et structure doit suivre la recherche et développement dans son domaine afin de contribuer à l’amélioration des matériaux utilisés et des méthodes de fabrication afin de proposer toujours les meilleures solutions. Par exemple, certaines structures embarquées sont aujourd’hui construites avec des imprimantes 3D.

Suivant la taille de l’entreprise, l’ingénieur mécanique et structure peut se spécialiser dans un sous domaine particulier: architecte mécanique responsable des différentes structures qu’elles soient équipements ou sous-systèmes , responsable du design détaillé au Bureau d’études ou analyste mécanique.

L’ingénieur intervient au sein d’une équipe de conception en début de projet puis au sein d’une équipe de tests pour valider le bon fonctionnement des différents équipements en ambiance spatiale avant la mise en opération réelle.
Il travaille soit sur des satellites ou des lanceurs, ou sur des équipements élémentaires.

Il doit être à même de faire du:

  • Calcul (simulation, analyse des résultats, évaluation rapide),
  • Conseil notamment aux architectes systèmes,
  • Expertise (analyse des études des fournisseurs),
  • Tests (préparation suivi et résultats).

L’activité professionnelle de l’ingénieur structure et mécanique s’exerce dans tous les domaines du spatial : satellites, lanceurs, systèmes sols, vols habités.
Les applications associées sont : observation de la terre, télécommunication, positionnement et navigation, météo, exploration de l’univers, et expérience en micropesanteur.

Dans la très grande majorité des cas, le travail s’effectue au sein d’une équipe.
L’ingénieur travaille dans son bureau ou sur une plateforme technique (salle équipée d’ordinateurs de simulations) ou en salle d’intégration et de tests.
L’ingénieur est amené à voyager en France, en Europe et dans le monde.

  • Compétence en mathématiques et physique,
  • Compétence en mathématiques et physique,
  • Connaissances en design, analyse et matériaux,
  • Maîtrise technique, rigueur et précision,
  • Capacité à travailler en équipe et à communiquer,
  • Capacité relationnelle, pour trouver les meilleurs compromis et solutions avec les autres interlocuteurs,
  • Maîtrise de l’Anglais.

Carrière :

Le jeune diplômé commence sa carrière sur des cas simples, puis prend progressivement en charge des objets plus complexes nécessitant la gestion d’équipes.

Il pourra ensuite évoluer vers les carrières du système/architecte, études et développement, Qualité.

 

Salaire :

Salaire indicatif du débutant

2300 € brut mensuel

  • Architecte mécanique 
  • Responsable structure
  • Ingénieur bureau d’étude
  • Analyste mécanique

Accès au métier

Niveau Bac + 2

  • Technicien puis formation continue pour accéder au statut cadre

Niveau Bac + 5

  • Diplôme d’ingénieur ou Université

Parcours des formations

Formations aux métiers du spatial, un site actualisé proposé par l’ISSAT et ses partenaires

Lander Ruiz De Ocenda, Ingénieur structure et mécanique.
Lander parle de son métier et de ses fonctions au sein du CNES.

Métiers du Spatial ©2020