Les métiers

Thermicien

Dans le domaine spatial, la température varie entre -150° pour les surfaces à l’ombre et +150° pour les surfaces exposées au soleil.

Cette contrainte très importante doit être prise en compte sur les matériaux, la mécanique et l’électronique embarquée. La chaleur dégagée par les équipements électroniques à l’intérieur du satellite devra être également contrôlée.

L’ingénieur et le technicien thermicien (hommes ou femmes) travaillent ensemble pour protéger, contrôler et réguler la température de chaque équipement du satellite pour garantir son fonctionnement et sa performance.
Le technicien travaillera sous la responsabilité de l’ingénieur.

L’ingénieur (homme ou femme) thermicien analyse l’environnement thermique spécifique de la mission spatiale (position orbitale et durée de la mission). Il détermine les éléments nécessaires à la régulation de la température pour l’évacuer, la répartir ou s’en protéger :

  • la couverture MLI (Multi Layer Isolation) qui protège les équipements du satellite des températures extrêmes,
  • les miroirs (nommés OSR pour « Optical Solar Reflector ») collés sur la surface extérieure qui renvoient la chaleur du soleil,
  • les caloducs qui répartissent la chaleur entre les différentes zones du satellite avant de l’évacuer,
  • les réchauffeurs pour les zones froides.

Il donne toutes les informations au technicien qui est chargé de créer un modèle et de lancer les séquences de simulations des températures à bord du satellite.
Au regard des résultats des simulations sur ordinateur, l’ingénieur donne des recommandations aux concepteurs et architectes système pour prendre en compte et optimiser les contraintes thermiques avant de lancer la fabrication.

Thermique-satellite

L’ingénieur Thermicien prévoie les équipements et protections permettant de contrôler les températures des satellites.

L’ingénieur et le technicien interviennent au sein d’une équipe de conception en début de projet puis au sein d’une équipe de tests pour valider la résistance et la performance des matériels fabriqués en ambiance spatiale avant la mise en opération réelle.

L’ingénieur prépare avec le technicien les conditions et les procédures de tests à réaliser sur le matériel (durée/T°/nbre de cycles de test). Le technicien réalise les tests sous la responsabilité de l’ingénieur qui apprécie et valide les résultats.

Le vide thermique est un test primordial où le satellite est placé dans une cuve sous vide et exposé à des températures de l’Espace. Ce test pouvant être destructifs, toute l’équipe surveille avec précision cette phase.

Ils travaillent soit sur des satellites, des sous-systèmes de satellites ou sur des équipements élémentaires du satellite.

L’ingénieur thermicien doit être à même de faire :

  • du Calcul (simulation, analyse des résultats, évaluation rapide),
  • du Conseil notamment aux concepteurs et architectes systèmes,
  • de l’Expertise (analyse des études thermiques des fournisseurs),
  • des Tests (préparation suivi et résultats).

L’activité professionnelle de l’ingénieur et du technicien thermicien s’exerce dans tous les domaines du spatial : satellites, lanceurs, systèmes sols, vols habités.
Les applications associées sont : observation de la terre, télécommunication, positionnement et navigation, météo, exploration de l’univers, et expérience en micropesanteur.

Dans la très grande majorité des cas, le travail s’effectue au sein d’une équipe.
L’ingénieur comme le technicien travaillent dans leur bureau ou sur une plateforme technique (salle équipée d’ordinateurs de simulations) ou en salle d’intégration et de tests (Etuves ou Enceintes Vide Thermique).

Pendant les périodes de tests qui durent plusieurs jours, ils peuvent être amenés à travailler en équipe postée 3/8.

L’ingénieur est amené à voyager en France, en Europe et dans le monde.

Les compétences principales d’un thermicien sont :

  • Maîtrise technique, rigueur et précision,
  • Capacité à coordonner une équipe et à communiquer,
  • Capacité relationnelle, pour trouver les meilleurs compromis et solutions avec les autres interlocuteurs,
  • Capacité à travailler en équipe
  • Maîtrise de l’Anglais.

Carrière :

Le jeune diplômé commence sa carrière sur des cas simples, puis prend progressivement en charge des objets plus complexes nécessitant la gestion d’équipes.

Il pourra ensuite évoluer vers les carrières du Management de projet, Ingénieur système, Achat, Qualité.

Salaire :

Salaire indicatif du débutant technicien :

A partir de 1500 euros brut mensuel.

Salaire indicatif du débutant ingénieur:

A partir de 2300 euros brut mensuel.

  • Ingénieur ou technicien en Génie thermique

Accès au métier

 

  • Niveau bac + 2
    • technicien puis formation continue pour accéder au statut cadre
  • Niveau bac + 5
    • Diplôme d’ingénieur ou Université

Clément Brysbaert est Architecte mécanique et thermique.

Parcours des formations

Formations aux métiers du spatial, un site actualisé proposé par l’ISSAT et ses partenaires

Métiers du Spatial ©2020