En bref

New Space

Fini le temps où l’accès à l’espace était réservé aux grandes nations spatiales, comme l’ex-URSS ou les Etats-Unis. Aujourd’hui, des entrepreneurs, plus ou moins riches, veulent aussi conquérir l’espace.

De 2001 à 2009, sept touristes fortunés ont pu embarquer dans une fusée Soyouz à destination de la Station Spatiale Internationale (ISS).

Les usages du spatial se démocratisent, notamment grâce au numérique, à l’explosion des données (Pléiades, Copernicus, Galileo, SatCom’, …) et à l’intelligence artificielle. Le spatial devient un formidable levier de développement économique et sociétal.

Les américains Elon Musk, à la tête de SpaceX, et Jeff Bezos et sa société Blue Origin, ou encore le britannique Richard Branson, dirigeant de Virgin Galactic, sont les acteurs les plus emblématiques du New Space.

Ce mouvement regroupe aujourd’hui plus de 1000 entreprises, de taille plus ou moins importante, principalement implantées aux Etats-Unis.

Leur but : démocratiser l’accès à l’Espace et investir dans ce nouvel eldorado.

Starship – SpaceX

Forts de l’expérience acquise par les agences depuis 50 ans, ces nouveaux acteurs sont capables aujourd’hui de construire des fusées, des satellites et autres engins pour investir les orbites basses, c’est-à-dire l’Espace proche, jusqu’à 2000 km d’altitude environ. Du coup, on voit fleurir de nombreux projets réalistes.

L’administration américaine (la NASA notamment) favorise largement le développement de ces nouvelles entreprises, en faisant appel à elles. Elle leur offre un marché, charge ensuite aux sociétés d’en trouver d’autres. Ainsi, le ravitaillement de la Station Spatiale Internationale, à 400 km d’altitude, est désormais en partie confié à des firmes privées. Space X vient même d’envoyer pour la première fois depuis 10 ans des astronautes américains vers la station internationale, sur contrat NASA.
En France, citons Kineis, startup du New Space, qui a réussi à lever 100 millions d’euros pour financer une constellation de 25 nanosatellites “Made in France” et de 20 stations au sol destinées à l’internet des objets (IoT), dont le célèbre système Argos.

Premier vol habité privé

Le 30 mai 2020, avec le lancement de “Crew Dragon”, les USA retrouve une indépendance dans le transport spatial, les astronautes de la Nasa Bob Behnken et Doug Hurley ont décollé du Centre Spatial Kennedy pour rejoindre la station spatiale internationale (ISS).
Il s’agit là du premier vol habité conçu par l’entreprise privée Space X à la demande et avec le soutien de la NASA.

L’intérieur de la capsule Crew Dragon en configuration de décollage. ©NASA/SpaceX

Capsule Crew Dragon

Nos partenaires

Lycée de l'EspaceCNESAirbusThales Alenia SpaceArianeGroupIngénieurs Pour l'EcoleIRT St Exupery ISSATGIFASUIMM

Métiers du Spatial ©2020