Accueil > Applications concrètes > Satellites > Satellites d'observation
 


L'Espace, champ d'innovations

Des métiers passionnants
au service des Hommes, de la Terre et de la recherche scientifique

quel métier du spatial est fait pour moi ?

Rechercher par :

Centres d'intérêt

Cocher une ou plusieurs cases

Tout désélectionner

Aider, conseiller

Avoir des sensations fortes

Concevoir, utiliser les technologies modernes

Convaincre, négocier

Défendre, secourir, surveiller

Diriger, décider

Enquêter, rechercher, analyser l'information

Etre indépendant

Exercer un métier artistique ou créatif

Fabriquer, construire

Faire du commerce

Faire un travail de précision

Informer, communiquer

Manier les chiffres

Me déplacer souvent

Organiser, gérer

Pratiquer les langues vivantes

Préserver l'environnement

Réparer

Travailler à l'étranger

Travailler un matériau

lancer la recherche

Matières

Cocher une ou plusieurs cases

Tout désélectionner

Optique

Electricité

Electromagnétisme

Energie

Mécanique

Mathématiques

SVT

Chimie

Informatique

Français

Langues

Economie

lancer la recherche

ok

Satellites d'observation

 

Conception

Les ingénieurs d'études se penchent sur plusieurs éléments de conception afin de permettre au satellite de :

  • Distinguer des objets de 1 m (ou encore plus précis pour les applications de défense).
  • Prendre des images dans plusieurs bandes spectrales en fonction des différentes exploitations.
  • Conserver une stabilisation optimale du satellite afin de rendre des images de très haute qualité.
  • D'assurer une mobilité / couverture journalière en tout point du globe ( ceci grâce à la largeur de trace au sol et à l'agilité des instruments ou du satellite ).
  • Stocker à bord une grande quantité de données.

Les ingénieurs systèmes, en fonction des demandes du client, établissent les spécifications de tous les éléments et assurent que le satellite répond aux exigences.

Les ingénieurs d'intégration réalisent et intègrent tous les éléments constitutifs de la mission du satellite d'observation.

Les ingénieurs qualité interviennent durant toute la phase de développement pour garantir une qualité optimale de fabrication.

Entretien et Utilisation

Au sein du centre de contrôle, les ingénieurs d'opération supervisent quotidiennement le bon fonctionnement du satellite. En cas de panne, ils peuvent intervenir depuis le sol pour résoudre les problèmes du satellite en orbite.

Les ingénieurs d'exploitation :

  • travaillent au centre de mission pour collecter l'ensemble des demandes de photos.
  • élaborent un plan de travail du satellite pour les 24 ou 48 heures à venir et l'envoient au satellite qui l'exécute.
  • reçoivent les données photos du satellite, les analysent puis les mettent en archive commerciale pour les envoyer ensuite au client.

 

Les satellites SPOT et Pléiades

Lancé par Ariane en 2002, le satellite Spot 5 a une masse de 3 tonnes. Il est placé sur une orbite polaire circulaire à 800 km. Il est composé d'une plateforme et d'une charge utile.

La plateforme fournit au satellite toutes les capacités dont il a besoin pour effectuer sa mission.
  • L'énergie est fournie par des panneaux solaires de 2400 Watts
Les calculateurs de bord permettent :

  • De recevoir les télécommandes du sol
  • D'envoyer les télémesures au sol
  • D'effectuer tous les contrôles nécessaires et d'exécuter le programme de travail envoyé par le sol
Le contrôle d'attitude est réalisé par :

  • Des gyroscopes
  • Des roues à réaction
  • Des senseurs stellaires
  • Des propulseurs à hydrazine
Les antennes en bandes S et X permettent de communiquer avec le sol.

La charge utile comprend 4 instruments :

  • Deux instruments optiques d'imagerie (HRG) avec 60km de trace au sol capables de basculement et optimisés pour le suivi des terres émergées pour l'agriculture, l'exploitation des forêts, le suivi des cadastres, l'établissement des cartes.
  • Un instrument (HRS) pour assurer une prise de vue en vision stéréoscopique.
  • Un instrument à très grande couverture (2200km) pour le suivi des évolutions de la végétation au niveau du globe.
Les satellites Pléiades mis en orbite en 2011 fournissent des images de plus petite superficie que SPOT mais dont la résolution est de 0,70 m.
Leur grande agilité permet un accès journalier en tout point du globe, capacité essentielle pour les applications de défense et de sécurité civile.
Pléiades offre des capacités d'acquisition stéréoscopique pour répondre aux besoins de cartographie fine, notamment en zone urbaine, et pouvant intervenir en complément de la photographie aérienne.

La complémentarité des offres Spot et Pléiades permet aux utilisateurs civils (cartographes, vulcanologues, géophysiciens, hydrologues, urbanistes etc.) et militaires d'accéder à une gamme d'images plus riche, et donc mieux adaptée à la variété de leurs besoins.

Manhattan en 3D

La ville de Manhattan en 3 D vue par le satellite PLéiades, le 14 février 2012 © CNES 2012

GOCE

Le satellite d'exploration de la Terre GOCE examine la surface et l'intérieur de notre planète © CNES/CARRIL Pierre, 2007

TARANIS

TARANIS est un microsatellite, du programme Myriade du CNES, dédié à l'étude des transferts impulsifs d'énergie, entre l'atmosphère et l'environnement spatial de la Terre, qui sont observés au-dessus des régions orageuses © CNES/ill./DUCROS David, 2007

A-train

A-Train : constellation de six satellites franco-américains volant en formation pour l'étude du climat © NASA 2010

sat spot5

Vue d'artiste satellite Spot 5 © CNES/D.DUCROS

Intégration Pléiades

Préparation du satellite Pléiades pour des essais de vide thermique © CNES/JALBY Pierre, 2009

Satellite Pléiades

Le satellite Pléiades © CNES/Distribution Astrium Services/Spot Image, 2010

Tucson

Cimetière d'avions à Tucson en Arizona vu par le satellite Pléiades 1A le 23 décembre 2011© CNES/Distribution Astrium Services/Spot Image, 2011

 



Facebook