Accueil > Applications concrètes > Catastrophes - Sécurité
 


L'Espace, champ d'innovations

Des métiers passionnants
au service des Hommes, de la Terre et de la recherche scientifique

quel métier du spatial est fait pour moi ?

Rechercher par :

Centres d'intérêt

Cocher une ou plusieurs cases

Tout désélectionner

Aider, conseiller

Avoir des sensations fortes

Concevoir, utiliser les technologies modernes

Convaincre, négocier

Défendre, secourir, surveiller

Diriger, décider

Enquêter, rechercher, analyser l'information

Etre indépendant

Exercer un métier artistique ou créatif

Fabriquer, construire

Faire du commerce

Faire un travail de précision

Informer, communiquer

Manier les chiffres

Me déplacer souvent

Organiser, gérer

Pratiquer les langues vivantes

Préserver l'environnement

Réparer

Travailler à l'étranger

Travailler un matériau

lancer la recherche

Matières

Cocher une ou plusieurs cases

Tout désélectionner

Optique

Electricité

Electromagnétisme

Energie

Mécanique

Mathématiques

SVT

Chimie

Informatique

Français

Langues

Economie

lancer la recherche

ok

Catastrophes - Sécurité

 

catastrophes naturelles

Charte internationale La Charte internationale « Espace et Catastrophes Majeures » fournit régulièrement et gratuitement des images satellites aux pays victimes de catastrophes naturelles pour les aider à organiser les secours. Les 15 membres de la Charte sont en grande majorité des agences spatiales qui mettent en commun leurs services.
Depuis 2000, elle a été activée plus de 250 fois.
Les catastrophes prises en compte sont des tremblements de terre, des tsunamis, des inondations, des tempêtes, des éruptions volcaniques, des feux de forêts  mais aussi des épidémies comme Ebola.
Les services satellitaires utilisés vont des télécommunications, au positionnement en passant par l'observation de la Terre. 

Haiti ©CNES

Identification des dégâts, des points d'eau, (observation optique) , des déformations du terrain (radar) ...
Humanav ©CNES

Augmentation de la sécurité des personnes se déplaçant  dans des zones à risques  et optimisation des secours. (télécommunication, positionnement).


Aides aux populations ©CNES

- Assistances et aides aux populations.
- Transmissions d'informations (télécommunication)
- Visualisation de zones inondables (observation)  
- Adaptation des comportements en fonction de la réalité du terrain.
Association images satellite / cartes
Associations image + carte
Pour compléter les images satellites, il faut passer à de vraies cartes créées à partir des images pour que les humanitaires puissent se déplacer plus facilement.
Par exemple pour l'épidémie Ebola, la cartographie d'une ville en Guinée a été faite par des bénévoles. En savoir plus.

 
Inondations Pakistan
©CNES

   SPOT,  TERRA, LANDSAT : satellites d'observation de la Terre aident les secours pour visualiser les dégâts et structurer les secours.




Xynthia
©CNES

En février 2010, la tempête Xynthia arrive sur la France. Les images SPOT (observation) vont servir pour les assurances mais aussi pour l'aménagement futur du territoire.

 Risques telluriques ©CNES

Les risques telluriques sont surveillés par les satellites. Pour l'instant ils ne sont pas prévus mais seulement observés pour savoir comment ils fonctionnent. (les données Radar permettent de voir les mouvements du sol, les données optiques les failles, les données GPS donnent la position exacte des lieux).
 
Japon sinistré ©CNES

   Mars 2011 : Au Japon, un séisme suivi d'un tsunami  ravage le littoral.  Les images des satellites d'observation couvrent les zones ravagées et difficiles d'accès permettant ainsi aux secours de s'organiser.




sécurité

 De la communication à la navigation, en passant par l'observation, l'utilisation des données satellitaires est un atout vital pour les forces armées.
Le programme militaire français Syracuse, composé d'une série de satellites de télécommunication, permet de relier les unités entre elles.
Les drones ont leurs ordres de pilotage retransmis par des satellites de télécommunication et les avions utilisent les GPS.
Les zones de conflit ou les cibles sont analysées précisément par le CMOS à partir d'images satellite (PLEIADES peut aller jusqu'à une très haute résolution de 50 cm).
Par exemple des sites se trouvant dans une zone occupée par des terroristes sont analysés pour d'éventuelles interventions.
site gazier 
 



Facebook